Burattino… est-ce une injure?

« Per quanto tempo sarà il burattino mossa da Di Maio e Salvini? »  Voilà la phrase exacte prononcée par Guy Verhofstadt , mardi 12 février, face au Président du Conseil des Ministres Italien, Giuseppe Conte. La traduction est celle-ci: « Pour combien de temps, serez vous encore la marionnette de Di Maio et Salvini? » Depuis hier, le débat fait rage en Italie. Le chef de groupe de l’ALDE, les libéraux  européens, a insulté non seulement Giuseppe Conte mais tout le peuple italien! Le Mouvement 5 Etoiles exige des excuses, et sur son blog, les injures envers l’ancien Premier Ministre belge se multiplient, les internautes le traitent de brosse de cabinet et autres choses… Mais ne dit-on pas : qui sème le vent, récolte la tempête…?

En son temps, Matteo Salvini a traité Emmanuel Macron, de « taré qui boit du champagne », ou encore de « Napoléon cynique et arrogant », Alessandro Di Battista, l’électron libre des 5 étoiles a comparé la parlement de Strasbourg à « una marchetta », le prix de la passe des prostituées… Beppe Grillo a clairement traité Jean-Claude Juncker de poivrot, et j’en passe, sans oublier Silvio Berlusconi qui avait qualifié Martin Schulz de « Kapo », sous entendu, le chef d’un camp de concentration.

Mais la question est de savoir si  un homme qui ne peut prendre aucune décision personnelle sans appeler Luigi Di Maio et Matteo Salvini avant de parler, peut être vraiment qualifié de marionnette.  La définition du mot « burattino » dans le dictionnaire italien est celle-ci: persona priva di carattere e di personalità, inaffidabile o manovrata da altri. (Personne sans caractère et personnalité, dont on ne peut se fier et manœuvrée par les autres.) Plutôt que de s’offusquer et de se sentir insultés par les paroles de Guy Verhofstadt, les Italiens devraient peut-être se demander si le parlementaire belge n’a pas tout simplement dit tout haut ce que tout le monde pense tout bas. Quelques heures plus tard, c’est d’ailleurs Sergio Mattarella, Président de la République , qui a téléphoné à Emmanuel Macron pour tenter de recoudre les rapports diplomatiques. Paris avait clairement fait savoir qu’ils attendaient un geste de Giuseppe Conte, Président du Conseil des ministres, mais il faut croire que les deux hommes qui tiraient les fils en coulisse avaient décidé sur ce coup là… de se croiser les bras!

« Per quanto tempo ancora sarà il burattino mosso da Di Maio e Salvini? ». « Io amo l’Italia ma oggi mi fa male vedere la degenerazione politica di questo Paese, iniziata 20 anni fa con Berlusconi e peggiorata con questo governo ».

Un commentaire sur “Burattino… est-ce une injure?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s