Un été italien sans Coupe du Monde….

« Quel été horrible, je n’ai meme pas l’impression que c’est la coupe du monde. » La phrase que j’ai entendue hier au bar où les habitués viennent boire leur « espresso » est sur beaucoup de lèvres ces derniers jours. Et c’est vrai que la différence est de taille avec l’atmosphère qui régnait en 2006, victoire de l’Italie en Allemagne,  2010 et l’élimination au premier tour en Afrique du Sud, ou encore 2014 avec la grande solitude de Balotelli qui faisait la une des journaux italiens. Cette année pas de publicité pour la Squadra Azzura  dans les grands magasins, pas de villes vides pendant les rencontres et des rues qui hurlent au moment des goals et incroyable aucune grève des cheminots ou des chauffeurs de bus romains, programmées, tiens donc à l’heure  des matchs comme il y a deux ans lors de la coupe d’Europe… une Italie sans football et surtout sans Coupe du monde, du jamais vu  depuis 1958… « povera Italia » mais les Italiens n’en perdent pas pour autant leur humour  qui règne en maitre sur les réseaux sociaux… 

Il y a les Italiens taquins qui transforment les photos des footballeurs…  exemple quand le capitaine des champions du monde de 2006, Fabio Cannavaro ne porte plus la fameuse coupe en or  à bout de bras  mais un enorme plat de popcorn… 

mondiali2018-9-1000x600.jpg

les Italiens cultivés … qui insèrent parmi les  grands noms de l’histoire qui n’ont pas réussi à s’emparer de la Russie ,le visage de l’entraineur malchanceux  Ventura auprès de Hitler ou Napoléon…

mondiali2018-15.jpg

les Italiens nostalgiques, « sans notre équipe , c’est comme un frigo sans bière, écrit un tifoso, tu peux boire un jus de fruit ou une orangeade mais ce n’est pas la même chose …

les Italiens positifs : quand toutes les équipes du monde angoissent de se faire éliminer au premier tour, et que toi tu sais qu’avant 2022 ton équipe ne sortira pas de la coupe du monde… mondiali2018-11.jpg

ou les Italiens optimistes… « avec la crise de la fuite des cerveaux qui touche notre pays  applaudissons ce groupe de jeunes qui a tout fait pour rester en Italie… écrit un humoriste sous la photo de l’équipe nationale…

 bref l’Italie a ravalé son amertume… surtout avec l’élimination de l’Allemagne au premier tour, mais il ne faudrait pas que cela se répète trop souvent… car à force de ne pas pouvoir critiquer, commenter, soupirer à cause du  football, les Italiens ces derniers temps parlent, un peu trop à leur goût,  de politique. 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s